Retour à la page d'accueil Français English Deutsch Italiano Español Nederlands
Abbaye saint georges de Saint Martin de Boscherville
Vous êtes : l'abbaye et ses jardins > les jardins à la française > Verger et jardins monastiques
 L'abbaye et ses jardins

 

 

Fleur de pommier

Au sud des jardins
Des vergers et jardins monastiques

Retour à la présentation des jardins

Le verger de l'abbaye normande et le jardin monastique.

PommiersDans la partie basse du jardin, les carrés du potager, avec des variétés de légumes anciens et des légumes plus récents ou plus curieux, qui nous sont venus au fil du temps de toutes les parties du monde. Ils laissent aussi une large place aux fleurs. On y trouve aussi les carrés de plantes aromatiques : cerfeuil, aneth, estragon, thym etc.., et de plantes médicinales : mélisse, pavot, ricin, menthe, verveine, etc.. Au moyen âge elles étaient utilisées pour soigner aussi les villageois dans l’infirmerie de l’abbaye.

Fruit de poirierAu niveau suivant, le verger est composé de variétés anciennes de fruitiers aux formes diverses. Il faut remarquer la diversité des tailles des arbres fruitiers : cordeaux horizontaux simples ou doubles, palmettes obliques. On trouve des pommiers à cidre au nord, formés en tiges, et des pommiers à couteau au sud, formés en demi-tige, des pruniers en gobelets alternant avec des rangs de poiriers en fuseau. Plusieurs dizaines de variétés ont été plantées.

La terrasse suivante est réservée aux vignes (1500 pieds de muscat de Hambourg et chasselas) plantées en 2005, et qui prendront peu à peu leur dimension. A ce niveau, une étonnante gnomonique (cadrans solaires) ne manquera pas d'intéresser le visiteur. Enfin, le niveau supérieur est un espace d'agrément, avec un bosquet de charmes situé à l'arrière d'une construction dite "Pavillon des Vents" qui servait probablement à la méditation des moines.

Verger

 

De cette terrasse, on découvre sur 180° un vaste panorama : la vallée de la Seine, du Nord au Sud, avec, au centre, la faune et la flore spécifiques à cette zone de marais.

Les divers travaux d’entretien (taille, traitements…) se rapprochent des techniques anciennes avec une priorité donnée au respect de l’environnement et de la nature.